Le Bonheur comme but

Les différents types d’hypnose que tout le monde devrait connaître

Conseil Rédigé par Fabien Evain Fabien Evain le 24 décembre 2018

Les différents types d’hypnose que tout le monde devrait connaître

Vous avez sûrement entendu parler d’hypnose ericksonienne, mais savez-vous ce que c’est ? Connaissez-vous l’hypnose elmanienne ou humaniste ? Ici, je vous présente différentes approches de la pratique de l’hypnose. Des bases forts utiles avant de consulter. On commence par la mère de toutes les autres formes d'hypnose.

1. L’hypnose directe

On parle aussi d’hypnose classique ou traditionnelle. Ce type d’hypnose est l’un des plus anciens. Il est apparu vers 1770 sous l’impulsion de Franz-Anton Mesmer avec sa théorie du magnétisme animal. À cette époque le terme “hypnose” n’existait pas encore. Sigmund Freud a pratiqué cette forme d’hypnose pour élaborer ses théories sur l’inconscient.

La particularité de l’hypnose directe est d’être autoritaire, directive et explicite. C’est cette méthode qu’utilisent les hypnotiseurs de spectacle et cela participe au côté impressionnant du show. L’hypnotiseur semble avoir un pouvoir et prend une position haute. Ses instructions sont presque des ordres.

L’hypnose directe touche à ses limites face à des sujets résistants qui ont besoin de se sentir en contrôle de la situation. Néanmoins, ce type d’hypnose est à la base des autres approches qui en sont des améliorations et des déclinaisons.

Aujourd’hui, l’hypnose directive n’est plus utilisée en thérapie sauf en cas de demandes explicites du client ou cas particulier.

2. L’hypnose elmanienne

Mise au point par Dave Elman au environ de 1930, elle vise à induire très rapidement un état de transe suffisant pour agir efficacement. C’est l’intervention d’un hypnotiseur de spectacle lors des derniers instant de vie de son père qui va conduire Elman à s'intéresser à l’hypnose. Cette forme d’hypnose va à l’essentiel et il suffit de quelques minutes pour entrer en transe. C’est un avantage majeur dans un cadre médical.

Dave Elman quand il était animateur radio

 

Comme dans l’hypnose directe, l’hypnotiseur se place en position haute mais est beaucoup plus permissif dans ses suggestions. L’hypnotiseur considère qu’il fait 50% du travail et que l’autre moitié est pour le patient.

Dans l’hypnose elmanienne, le sujet est invité à constater lui même qu’il entre en état de transe. Dans ce cadre, il est toujours bien explicité au sujet que l’état hypnotique est induit dans son intérêt, ce qui le conduit à être collaboratif.

L’hypnose elmanienne est pratiquée par certains hypnothérapeutes pour sa capacité à aller à l’essentiel. Il faut reconnaître aussi que certains clients ont besoin de sentir un peu de pouvoir de la part de l’hypnothérapeute. C’est donc une approche utilisée parfois en thérapie par ceux qui la maîtrisent.

3. L’hypnose ericksonienne

Il s’agit de l’approche en hypnose la plus connue. C’est aussi celle qui donne le plus confiance aux clients, du fait de sa notoriété justement. Pour autant, peu de personnes savent à quoi elle correspond.

C’est à Milton Erickson - célèbre psychiatre et psychologue américain du début du 20ème siècle -  que l’on doit la plupart des techniques issues de cette approche (et à l’approche elle même en fait). Le praticien en hypnose se place ici en position basse. Les suggestions verbales faites sont très permissives et sont facilement acceptées par le sujet qui se sent libre et en sécurité. Chaque séance est unique et adaptée à chaque personne.

Milton Erickson

 

Les techniques de Milton Erickson ont été modélisées en partie par l'anthropologue Gregory Bateson du Mental Research Institute (MRI) au début des années 60. Il faut savoir que Milton a développé ces techniques de façon empirique et spontanée et il a donc fallu que d’autres formalisent sa pratique. Il a laissé peu d’écrits au vu de son talent.

L’hypnose ericksonienne a été un tournant dans l’histoire de l’hypnose grâce à son efficacité et son approche innovante. Elle a enfanté d’autres courants thérapeutiques, tels que la thérapie brève de Palo Alto, la programmation neuro-linguistique (PNL) ou la thérapie familiale.

C’est le type d’hypnose le plus pratiqué et c’est certainement celui-là qui vous sera proposé si vous allez voir un hypnothérapeute, car il est adapté pour presque toutes les applications, comme la perte de poids, le développement personnel ou l’arrêt du tabac.

4. L’hypnose humaniste

Cette approche est portée par Olivier Lockert, Président de l’Institut Français d’Hypnose Humaniste & Ericksonienne (IFHE).

Cette pratique de l’hypnose permet une conscience élargie sans dissociation. La personne peut, dans cet état, prendre conscience de ce qui bloque chez elle et en parler au thérapeute. Celui-ci l’oriente et l’amène à régler elle-même le problème. Le client garde un plein contrôle dans une sorte de conscience augmentée. Le thérapeute ne s’adresse pas uniquement à l’inconscient, mais aussi et surtout, à la conscience supérieure du sujet (dite “conscience majuscule”).

L’hypnose humaniste dispose d’une cosmologie plutôt complète qui explicite le fonctionnement de la conscience, du point de vue psychologique, philosophique et symbolique. Cette approche ne se prête pas à la relaxation, car il n’y a pas de lâcher prise. Le thérapeute est neutre, tel un pédagogue.

5. L’auto-hypnose

C’est toujours le sujet qui entre en hypnose de lui-même. L’hypnotiseur n’a pas de pouvoir pour induire cet état de conscience modifié. Donc en réalité, toute hypnose est de l’auto-hypnose.

Mais ce que l’on entend le plus souvent par auto-hypnose, c’est une pratique personnelle qui consiste à induire soi-même un état de transe hypnotique dans un but de relaxation, d’expansion du champs de conscience, de préparation mentale ou même thérapeutique. L’auto-hypnose, vous connaissez déjà : souvenez-vous de la dernière fois où vous étiez “dans la lune”. Bien sûr, l’un des avantages de l’auto-hypnose par rapport à cet état spontané est de donner un but choisi à votre état de transe.

La méditation est de l’auto-hypnose. Cette pratique peut s’apprendre seul, mais je vous conseille de vous faire accompagner pour plus de facilité et d’efficacité. Un hypnothérapeute peut vous aider à mettre en place un ancrage (un geste-rituel) pour rapidement atteindre un état de transe méditative.

La méditation est une forme d'auto-hypnose

 

6. L’hypnose spirituelle symbolique

C’est une discipline assez récente, issue des recherches du Dr Brian Weiss et du Dr Michael Newton notamment. Sa particularité est de tenir compte de la dimension spirituelle du sujet. Cette sorte d’hypnose est bien établie dans les pays anglo-saxons depuis plusieurs décennies et commence à s’installer progressivement en france.

L’un des freins est son nom, car elle est souvent associée à une dimension religieuse dans nos contrées. Ce n’est intrinsèquement pas le cas.

Cette hypnose a comme spécificité d’inviter à l’expansion de conscience contrairement à la plupart des autres approches qui privilégie l’absorption de conscience. En clair, dans un état de transe en expansion de conscience, vous vivez une expérience “au delà de vous”, plus grande que vous.

Les présupposés principaux de cette discipline sont que chacun à une âme et que l’on se réincarne. L’hypnose spirituelle à une cosmologie complexe, riche en symbolique. Que l’on y croit ou pas, cette approche permet de résoudre certaines problématiques d’un sujet, que d’autres approches auraient peiné à dénouer.

Durant une séance d’hypnose, certaines manifestations émotionnelles ou physiques peuvent survenir. Le thérapeute est neutre, il accompagne simplement à l’aide de son savoir et ses outils. Tout repose sur la sagesse intérieure du sujet. Cette discipline est adaptée aux régressions et à la “guérison” de blessures inconscientes.

Le sujet n’a pas à croire en un être supérieur pour profiter de ce type de séance. Néanmoins, je vous conseille d’avoir l’esprit ouvert. L’hypnothérapeute se doit bien sûr d’être spécialement formé pour pratiquer cette discipline.

7. L’Hypnose Hyperempiria

Dans les années 70, Don E. Gibbons, un psychologue américain a appelé Hyperempiria sa pratique de l’hypnose. Cette discipline a pour but de provoquer une expansion de conscience qui donne la sensation de voyages fantastiques, extracorporels avec une dimension spirituelle. Ainsi, on peut avoir l’impression d’être dans l’espace interstellaire et rencontrer des êtres, tel que des anges tout en captant des énergies revigorantes.  Et tout cela, sans substance illicite et sans effet secondaire néfaste...

C’est une expérience très particulière, extraordinaire, que s’offrent les personnes qui choisissent cette sorte d’hypnose, presque autant qu’un saut en parachute. Cela peut néanmoins avoir un intérêt thérapeutique de part l’éveil à soi et au monde que cela provoque. Pour résumer, c’est un voyage magique et agréable en soi que je vous conseille de vivre au moins une fois dans votre vie.

L'hypnose Hyperempiria vous entraîne dans des voyages fantastiques

 

Alors, laquelle de ces formes d'hypnose avez-vous envie d’expérimenter ?

Laquelle vous interpelle le plus ? J’espère que vous aurez apprécié ce tour d’horizon des différentes formes d’hypnose. Je détaillerai certaines disciplines dans de futurs articles. D’ici là, je suis à votre écoute si vous avez des questions sur l’une d’entre elles.